frequencies light quanta 00 - photo by Nicolas Bernier.jpg

OBJECTIFS

Le Laboratoire son / matière propose l’avancement de la recherche sonore, cette matière invisible, par sa mise en relation avec la matière tangible. Par la recherche-création, le laboratoire élabore des méthodes de matérialisation de la création sonore avec des nouvelles scénographies audiovisuelles performatives et installatives. Fondé en 2014 par son directeur Nicolas Bernier, le laboratoire situé à l’Université de Montréal est affilié au Centre for Interdisciplinary Research in Music Media and Technology (CIRMMT) et profite du soutien du Fonds de recherche Société et Culture (FRQ-SC).

Ses objectifs sont : 

• Développer la recherche-création en performances et installations sonores

• Disséminer et valoriser les connaissances sur les différentes approches dans les processus de création 


Post-musique

L'ère du numérique a révolutionné la sphère des activités humaines. Dans le domaine musical, l'audionumérique est arrivé à son point culminant lorsque les outils matériels — les instruments — sont devenus virtuels, remplacés par l'ordinateur. Suite à cette virtualisation du musical, nous cherchons des moyens permettant de redonner une tangibilité au son électronique. Désormais à l'ère post-musical, la musique électronique peut s'exposer sur scène et prendre vie dans le monde physique. 


Post-hybridation

La multidisciplinarité est partie intégrante de nos démarches. À la croisée de la musique, du design, de la science, des technologies, des arts visuels et des arts de la scène, le laboratoire travaille à la mise sur pied de propositions audacieuses mettant à profit cette nouvelle hybridité virtuelle / physique que permet la puissance du numérique. Réunissant chercheurs, créateurs et spécialistes, il met sur pied des projets sensibles menant à un échange entre les milieux intra et extra académiques.


Post-technologie

Le laboratoire approche l’innovation dans une optique de diversité technologique où les technologies « anciennes » sont aussi valables que les technologies « nouvelles », misant d’abord et avant tout sur le résultat artistique. Par la cohabitation des technologies ainsi que par l'utilisation créative des outils de projection lumineuse, vidéo et des outils de fabrication, nous désirons imaginer de nouvelles solutions pouvant permettre à la musique électronique d'être présentée sur scène ou en installation muséale, en apportant des indices de réponses à la question « comment pouvons-nous donner une vie matérielle à une matière sonore électronique abstraite  ».